Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 17:30

Le 13 septembre nous avons continué notre route vers le sud.

 

CARTE ushuaia

 

Nous avons fait un détour pour visiter la réserve naturelle du Rio Deseado. Le village est sympatique et la réserve superbe faite de canions, de pistes poussiéreuses et périlleuses, avec des vues magnifiques sur le rio et ses petites iles. Malheureusement, nous sommes arrivés trop tôt pour voir les pingouins qui doivent arriver d’ici la fin du mois. Nous sommes restés 3 nuit et 2 jours ici, à explorer les recoins de la réserve (+ les démarches habituelles : courses, internet, linge etc….).
 

15 septembre 2012 (41)'

paysages rio deseado
La circulation sur les pistes depuis le début du voyage a bien abimé l’évacuation des eaux usées, du coup, on a aussi acheté de quoi réparer et faire un système plus solide qui puisse résister aux projections de pierres sur les prochaines pistes.
Nous avons fait des festins d’empanadas qui sont une spécialité succulente du pays. Des petits chaussons cuits dans l’huile ou au four et fourrés de viande, poulet ou jambon-fromage.
 
montage empanadas
Le 16 septembre, nous avons pris la direction d’un autre lieu où observer du bois pétrifié : Monument Natural Bosque Petrificado. Il s’agit d’un des parcs nationaux de l’Argentine. La zone était le lieu d’une activité volcanique très importante dans des temps anciens. Au-delà, des bois pétrifiés, ont été retrouvés ici plein de fossiles, quelques objets préhistoriques (embouts de flèches etc….). Quand nous avons quitté la route principale et pris la piste y conduisant, nous avons été, encore une fois, émerveillés par le paysage : un relief et des couleurs très variées.

 

 paysages MN bosque petrificado
Lors de la balade au milieu des troncs pétrifiés, nous avons pû observer des spécimens énormes de plusieurs 10aines de mètres de long et parfois jusqu’à 2m de diamètres. Leur fossilisation est ici liée au caractère volcanique de la zone. D’ailleurs, on voit très bien le volcan dont les éruptions sont à l’origine du relief que nous contemplons. 

IMGP0143'

 

MN bosque petrificado1

Pour la nuit, nous avons dû seulement franchir la délimitation du parc naturel pour en sortir et avons pû nous installer au cœur de ce paysage, nos premiers voisins étant à 25 km de piste. Un bel endroit perdu dans l’immensité de la nature comme on les aime.

IMGP0209'

 

La halte suivante s’est faite à Puerto San Julian, un petit village que nous avons trouvé sans intérêt malgré son chemin côtier encensé par notre guide touristique. Ici l’air s’est modifié et rafraichi, on sent vraiment qu’il vient du Sud couvert de glace. Heureusement que nous pouvons chauffer confortablement le camping-car et on ne s’en prive pas : alors que le thermomètre avoisine 0° à l’extérieur la nuit, il fait 20° dans notre petit cocon.

Nous avons ensuite retrouvé l’asphalte nous conduisant toujours plus au Sud mais avons trouvé portes closes en arrivant au parc National Monte Leon. Ce dernier est fermé jusqu’au 1er novembre à notre grande déception et cette information ne figurait nulle part. Nous avons passé la nuit sur la Isla Pavon sur le Rio Santa Cruz situé à 30km en amont avant de reprendre la route.

La halte suivante s’est faite à Rio Gallegos et a confirmé notre aversion pour les villes même pas très grandes. Nous y avons profité du wifi de la station service pour planifier une nouvelle rencontre avec nos amis anglais croisés à Valdes. Ils ont fait 800km dans la journée pour nous retrouver lors de notre bivouac suivant dans la reserva provincial Laguna Azul. L’occasion de passer une nouvelle agréable soirée ensemble et pour les enfants, de profiter les uns et des autres. Nous avons fait une balade le lendemain afin de découvrir la laguna azul : un volcan éteint mais magnifique.

 

 laguna azul
 Nous n’avons pas pu rester longtemps à l’extérieur car le vent était terriblement fort et nous malmenait au point que les enfants avaient peur.
En repartant de là, le 21 septembre, nous avons franchi sans encombre la frontière avec le Chili, passage obligatoire pour atteindre Ushuaia (voir le sud sur la carte). Nous avons dû prendre un ferry pour traverser le détroit de Magellan et gagner l’île mythique : la terre de feu… !!!!

Nous avons fait 120km de piste à la nuit tombée sans pouvoir dépasser les 40km/h pour atteindre la frontière Chili/Agentine afin de rentrer à nouveau dans ce beau pays. Nous y avons dormi sur le parking avant de reprendre la route le lendemain après avoir accompli toutes les formalités douanières : dernière ligne « droite » jusqu’à Ushuaia !


Notre dernière étape avant la « fin del mundo » a été Tolhuin, près du lago Fagnano où nous avons été rejoints par Lucy, Jago et leurs enfants (la famille d’anglais avec le gros truck). Le temps y était maussade et il y a avait beaucoup de vent. Il a neigé toute la nuit et les montagnes entourant le lac étaient enneigées. Un très bel endroit !
 arrivée terre de feu
C’est d’ailleurs sous la neige que nous avons effectué les 100 derniers km jusqu’à Ushuaia dans un paysage de montagne impressionnant. Nous avons franchi les portes de la ville le 23 septembre suivis de nos amis anglais. La descente des montagnes pour arriver dans la ville a été très émouvante : le paysage était splendide et nous réalisions que nous arrivions dans la ville la plus australe du monde dont nous avons tant parlé pendant la préparation de notre voyage.

 

arrivée ushuaia

A Ushuaia, nous sommes à seulement 1000km de l'Antarctique. Nous avons passé 5 jours au bout du monde (au sens propre !!) : le beau temps nous a accompagné tout le long  quand nous avons été installés et nous avons profité un max : ski (Noah est monté pour la première fois sur des skis ici !!), batailles de boules de neige, repas et jeux partagés dans le truck de nos amis anglais, grillades, balades dans le parc national Tierra del Fuego, balades dans le glaciar Martial etc….
 
glaciar martial
Lors de nos nuits de bivouac dans le parc national Tierra del Fuego, nous avons rencontré Karine et Sébastien, un couple de jeunes québequois ainsi que José, un jeune espagnol. Ils voyagent comme nous autour de l’Amérique du sud. Nous avons partagé balades, repas et discussions au chaud dans le camping-car (ils voyagent sac au dos/tente). Un vrai régal !!

Le parc national est un endroit magnifique avec des lacs, des forêts et des montagnes enneigées.

 

PN tierra del fuego

 

A notre départ d'Ushuai, nous avons parcouru 7400km depuis le début de notre périple.

Nous allons faire un bout de route avec nos nouveaux amis….mais ça, c'est au prochain épisode !!!



Partager cet article

Repost 0
Published by en-vie-dailleurs - dans URUGUAY-ARGENTINE
commenter cet article

commentaires

claudie bila 04/10/2012 23:11

Coucou Fannie, je t'avais parlé des tarnais de Fiac qui sont actuellement en Bolivie pour 3 ans environ ?? Ils habitent à LA PAZ et leur blog est : les boyer en bolivie. Si tu peux visite le ,
c'est bien.
Bisous, Claudie

Thierry 30/09/2012 19:02

Au bout du Monde !?! La terre serait-elle plate ?
Avec toujours autant de plaisir de vous suivre ... plein de mercis ...
Amitiés
Thierry

emilie 30/09/2012 09:14

C'est vraiment super d'avoir de vos nouvelles, c'est magnifiques! même si certains moments ont du être difficiles pour le conducteur ! (Il me semble que Nico à de plus en plus la barbe ou est ce
une impression :))))
Les enfants doivent se constituer des souvenirs inoubliables, faire du ski pour la première à Ushuaia, c'est trop al classe quand même !!!!
Un énorme poutou de Montels, ou l'automne est arrivé, les courges murissent, et le ciel gris et pluvieux aussi !
Vous allez nous manquer pour la fête de la courge cette année ! MAis vous allez sans doute participer à des fêtes géniales las bas !!!
bisous

Father 29/09/2012 09:14

Bien sûr beaux paysage, rencontres et anecdotes...
Mais rien ne vaut le bonheur qu'on lit dans vos yeux et ceux de Lou et Noah...

Je vous embrasse très fort

Flo le Belge 29/09/2012 01:06

SAlut les BAroudeurs ..>> petite vanne pour toi , Nico !!! FAut vraiment être plus con qu'un Belge pour faire 7.400 kms pour faire du ski , alors que les Pyrénées sont au pas de ta porte
..ah,ah, - Bonne route et pleins de bonnes choses de NArbonne-PAraza.