Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 01:58

Comme promis, voici notre montage photos-vidéos sur la partie péruvienne de notre périple. Vous excuserez ses imperfections (faute de frappe et autre problème de liaison musique)

Pour voir la vidéo en plein écran, cliquez sur "youtube" en bas à droite de la fenêtre de vidéo, vous arriverez directement sur la page youtube où se trouve notre vidéo et pourrez choisir le mode plein écran, complètement en bas à droite 

Bon visionnage, on attend vos commentaires avec impatience!!

 

 

Repost 0
Published by en-vie-dailleurs - dans Pérou
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 02:18

Le 5 avril, nous avons quitté définitivement l'Equateur pour retrouver le Perou. Le passage de la frontière était tellement mal organisé qu'il nous a pris énormément de temps, à tel point que nous avons dû dormir sur place. Les jours suivants nous avons essentiellement roulé, des étapes de 400 à 700km, avec parfois des pauses d'une journée.  Nous n'avions jamais roulé ainsi mais désormais, nous avons entamé le chemin du retour et le temps commence à presser. Par ailleurs, en dehors de quelques sites d'exception, le Perou ne nous a pas particulièrement emballés. Nous sommes repassés aux endroits connus contrairement à ce qui était prévu. En effet, nous étions montés par la côte et devions redescendre le pays par la montagne. Cependant, un problème mécanique nous a contraints à prendre la route la plus praticable et à laisser de côté les merveilles de la montagne péruvienne.


Ce qui a marqué notre second et dernier passage au Perou est la visite d'une école alternative à Puno, ville situé au bord du lac Titicaca. Cette école s'appelle PUKARA ce qui signifie "rempart d'une forteresse" en Aymara. Le projet de cet établissement est en effet de donner aux enfants tous les atouts pour affronter la vie tout en respectant le rythme de chacun et le fait que les enfants doivent vivre leur enfance sans précipiter les choses. C'est Cindy, une maman rencontrée dans son échope d'artisanat avec laquelle fannie avait discuté portage bébé qui nous a permis de visiter cette école particulière fréquentée par son fils, Gustavo.

 

17 04 13 (13)

 

Cyndi et son bébé nous ont accompagnés et conduits jusqu'à l'école pour la visite. A notre arrivée nous avons été charmés par le cadre dans lequel se situe cette école : les berges du lac Titicaca, en retrait de la ville, presqu'à la campagne.

 

16-04-13-Visite-ecole-Pukara-a-Puno.jpg 

Cette école est axée sur la protection de l'environnement, la préservation de l'identité culturelle aymara (musique, langue etc..), le respect de l'autre etc.... Nous avons adoré ces valeurs et la façon dont elles sont transmises, dans le respect de la liberté des enfants.  Nous avons garé le camping-car dans la pelouse de la cour de l'école. Fannie a fait sa présentation et les 90 élèves (de 3 à 10 ans) ont été très curieux et intéressés. Ils ont tous visité le camping-car.

 

16 04 13 Visite école Pukara à Puno1

 

Lou et Noah ont été invités à participer à la classe de leur niveau et ont passé tous les 2, deux jours en classe. Ils ont  été très bien intégrés et on pris beaucoup de plaisir à aller à l'école dans ce cadre particulier. Les maitresses ont su tirer parti de la présence de nos enfants pour adapter leur programmation sur ces 2 jours. Nous avons beaucoup regretté de ne pas avoir fait cette visite lors de notre premier passage au Perou car, alors, nous aurions eu plus de temps et aurions pu rester une semaine ou 2, ce qui aurait été encore plus enrichissant pour tout le monde.

 

17 04 13 Ecole Pukara Puno

  17 04 13 Ecole Pukara Puno1

 

Nous avons été particulièrement bien accueillis par Marco, le directeur et créateur de cette école. Cet homme et sa femme sont très intéressants et plein de projets. Ils nous ont invités chez eux et nous avons passé une excellente soirée. Marco nous a joué de la flûte de pan, du charango (sorte de petite guitarre), et de la kéna (flûte indienne) pendant que Naldi (sa femme) et Aymara (sa fille, à peine plus âgée que Lou), dansaient différentes danses traditionnelles. Des moments partagés très forts et passionnants.

 

16 04 13 Visite école Pukara à Puno2

 

En bref, ce passage à l'école Pukara a été bref mais intense. Avis aux amateurs, ils sont prêts à recevoir des voyageurs ouvert à l'échange. Ils cherchent également quelqu'un qui pourrait donner des cours d'anglais à l'école, sans rémunération mais contre le gîte et le couvert. Pour ceux que ça intéresserait, n'hésitez pas à nous contacter pour avoir les coordonnées de Marco.

 

Un immense merci à Marco, à sa famille et à tout le personnel de l'école PUKARA pour l'accueil chaleureux qu'ils nous ont réservé!!!

 

17 04 13 '' Lou et Noah avec leur maîtresse respective

 

 

Cette rencontre est tombée à pic pour Fannie qui avait un peu le moral dans les chaussettes suite au décès de sa collègue et amie Céline qui se battait depuis des années contre un cancer.

Nous postons nos pensées pour elle, ses proches et plus particulièrement pour ses enfants.

 

Nous disons "adios" au Perou et "hola" à la Bolivie que nous retrouvons avec bonheur.  Désormais, nous nous sentons vraiment sur le chemin du retour. D'ailleurs, le cargo-retour est réservé pour Valentin et nous avons nos billets d'avion pour fin juin. Promis, on essaye de ne pas trop tarder pour la prochaine mise à jour! 

 

 

 

Repost 0
Published by en-vie-dailleurs - dans Pérou
commenter cet article
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 22:00
perou arequipa-copie-1 CARTE-arequipa perou-copie-1

Nous tenons tout d abord a remercier tout le monde pour vos nombreux et chaleureux commentaires....on s en delecte chaque fois mais cette fois vous avez ete plus nombreux que d habitude et ca nous a fait tres plaisir!

Il faudra nous excuser pour cet article redige depuis un ordinateur d Equateur avec un clavier bien different de celui que nous avons l habitude de manier ce qui influe sur les accents et la ponctuaction notamment.

Nous avons oublie de vous raconter dans notre derniere mise a jour qu en repartant du Machu Pichu, nous avons tombe le pare choc arriere sur la route.

05-02-13--2-.JPG

Pour la suite de nos aventures, nous nous sommes arretes a Salinas qui abrite un site inca de salins concerves et encore utilises pour extraire du sel dans la montagne. Un site tres joli.

Salinas

Nous avons ensuite visité Maras, tout près de là. Un petit village calme, adorable, authentique, tout en adobe. Des encadrements de portes sculptés jalonnent ses ruelles. Nous avons adoré Maras.

maras

 

Nous sommes ensuite revenus sur la cote et avons remonte tout le pays. Notre premiere halte s est faite a Lima sans que nous ayons vraiment visite la ville. Nous y avons retrouve Elodie et Aurelien, un couple de jeunes francais voyageurs qui etaient avec nous sur le cargo et qui sejournaient a Lima aussi. Nico en a profite pour changer les plaquettes de freins et trouver d autres pieces mecaniques. Nous y sommes restes quelques jours.

lima

En continuant notre chemin vers le Nord, nous avons fait une pause a Huanchaco, une station balneaire bien agreable aux doux airs de vacances. Nous avions un bivouac agreable dans le jardin d un hotel, calme avec piscine et tortues.

La toute petite araignée noire avec une tâche rouge que vous voyez en haut à gauche du montage n’est pas plus grande qu’un ongle mais est redoutable, c’est une veuve noire qui se baladait tranquillement sur la paroi de la piscine.

 

Huanchaco bivouac

La plage etait propre, avec un superbe paysage de montagnes et des petites embarcations de roseau traditionnelles les caballeros de totora.

Huanchaco plage

 

 

Tout près de Huanchaco se trouve le site archéologique de Chan-Chan. Il s’agit des restes d’une cité d’adobe de la culture Chimù qui a co-existé avec la culture inca et qui a d’ailleurs disparu sous la conquête de cette dernière. Le site a été restauré et fait l’objet d’actions de conservation. On s’y est baladés, observant les bas-reliefs sculptés de formes géométriques, poissons, oiseaux de différents sortes etc… 

chanchan

chan chan détails

 

De là, nous sommes allés visiter la Huaca de la Luna, autre site archéologique. La Huaca de la Luna date de la civilisation Moche. Nous avons d’abord visité le musée, splendide, moderne avec de magnifiques pièces de poterie et d’or. Les photos étant interdites, on ne peut rien vous en montrer. Nous avons ensuite visité les ruines avec un guide français et c’était passionnant aussi bien pour les petits que pour les grands. Les enfants n’ont cessé de poser des questions au guide. La cité est très bien conservée, il y a de nombreuses peintures murales en couleur, plusieurs niveaux, on s’est régalé !

huaca de la luna

huaca-de-la-luna2.jpg

En face de la Huaca de la Luna, se trouve la Huaca del sol. Celle-ci ne sera visitable que dans plusieurs années car elle fait l’objet de fouilles et ne ressemble encore qu’à une colline, une magnifique colline on peut dire !

huaca del sol

Continuant notre route vers le Nord nous avons traversé le désert de Sechura (enfin, n’allez pas croire que nous avons roulé dans du sable et de la terre, c’est tout simplement la route qui le traverse !).

Plus loin, à Lambayeque, nous avons visité le musée Tumes Reales de Sipan. Celui-ci concerne la culture Moche également et comporte 3 niveaux impressionnants et passionnants ! Nous avons adoré à part Noah qui s’est un peu ennuyé. Nous le recommandons à tous les voyageurs qui passeraient par là. Encore une fois les photos étant interdites, il faudra nous croire sur parole !! Y sont exposés de nombreux objets d’or, des reproductions de tombes royales avec leurs offrandes etc….des scènes de vies etc…. L’éclairage est magnifique : les salles sont plongées dans le noir, seules les vitrines sont éclairées.

Lambayeque Sipan

Nous avons ensuite repris notre chemin en direction de l’Equateur dont nous avons passé la frontière le 18 février.

 


 

 

 

Repost 0
Published by en-vie-dailleurs - dans Pérou
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 21:42
perou machu pichu CARTE-machu pichu perou

Lors de notre dernière mise à jour nous vous avions laissés à Arequipa. Nous y sommes restés 2 jours, profitant de la cour d'un hôtel pour se poser un peu avec wifi, eau à volontée pour faire les lessives, accès facile au joli centre ville.... Cette ville se situe au pied de 3 volcans et est contruite dans un style colonial aux pierres de couleur claire. Nous avons eu plaisir à nous promener dans ses rues sous un climat clément....voire même un soleil de plomb à certains moments.

AREQUIPA

 

Nous avons ensuite mis les voiles pour rejoindre la côte que nous prévoyions de longer jusqu'au Nord du pays. Nous avons fait une première halte à Nazca. Dans cette région, il y a un désert dans lequel se trouvent des tracés mystérieux figurant des animaux, mains et arbres associés aux signes du zodiaque. Les scientifiques, archéologues etc... recherchent encore leur origine. Ces immenses lignes sont essentiellement visibles du ciel ce qui implique de se payer un tour en avion, ce que nous n'avons pas fait. Nous avons simplement vu 2 figures depuis un mirador en métal situé le long de la panaméricaine. Nous avons vu, depuis son sommet, l'arbre et les mains à 9 doigts.....pas incontournable!!

 25 01 13 NAZCA 

 

Notre arrêt au mirador, nous a permis de rencontrer plusieurs voyageurs francophones qui faisaient du stop et que nous avons amenés jusqu'à notre prochaine étape : Ica. De là, nous avons continué quelques kilomètres pour visiter l'oasis de Huacachina où nous avons passé une nuit. L'ambiance y est très babacool et bien agréable.

huacachina

 

Nous avons craqué pour un tour en buggy dans les dunes de sable avec descentes en sandboard. Le paysage était splendide, on se serait crus au milieu du sahara. On s'est éclatés!!

huacachina buggy

huacachina nous

 

De là, nous avons mis le cap sur la réserve nationale de Paracas, en bord de l'Océan Pacifique, plus haut sur la côte. Grâce à internet, nous avons pu y retrouver nos amis Christine, Jean Marc et leur fils Eliott. Ils ont commencé leur périple en mai dernier au canada et parcourent jusqu'à mai 2013 l'Amérique du Nord et du Sud. Nos chemins se sont croisés à Paracas pour notre plus grand plaisir à tous!!!!

paracas avec jean marc et christine

 

Nous avons parcouru ensemble cette superbe réserve et les enfants ont bien joué sur la plage. Nous avons papoté et papoté et papoté, à se raconter nos aventures, nos coups de coeur et nos impressions sur le voyage au long cours en famille.

PARACAC

 

Ensemble, nous avons pris un bateau afin de nous rapprocher des Islas Ballestas appellées aussi Galapagos du pauvre. Cependant, si la faune est effectivement variée (lions de mer et beaucoup de sortes d'oiseaux), ce nom est bien pompeux. Les paysages y sont magnifiques et la quantité d'oiseaux impressionante!

islas ballestas faune

islas ballestas paysages

 

Le bateau passait devant le Candelabre : une immense figure tracée au sol (comme les lignes de Nazca), résistant aux intempéries et au temps, sans que l'on en connaisse ni la signification ni l'origine.

islas ballestas candelabre

 

Nous avons décidé de tenter l'aventure du Machu Pichu avec nos amis. En effet, l'accès à ce mythique site inca se fait le plus souvent en train. Cependant, nous étions presque prêts à renoncer à nous y rendre étant donné le prix prohibitif du billet de train (125 dollars par personne). Il existe un autre moyen d'y accéder mais c'est tout un périple, surtout en saison des pluies comme actuellement. Nous avons donc fait route avec nos amis et sommes repassés avec eux à Huacachina. Nous avons refait un tour de buggy mais cette fois avec la famille brun. On s'est, à nouveau, bien amusés et avons pu apprécier le paysage.

huacachina avec christine et jean marc

huacachina nous'

 

De là, nous avons dû rouler 2 jours complets pour parcourir les 650km nous séparant de Cuzco. Une route escarpée nous conduisant succéssivement à plusieurs cols dans un paysage agréable de montagne verdoyante. Cuzco est une ville agréable bien que très touristique. L'architecture coloniale domine dans la construction des édifices. Nous avons trouvé ici les dernières informations nécessaires à la préparation de notre périple jusqu'au Machu PIchu : état des pistes, distances, itinéraire etc....

CUZCO

 

De Cuzco, nous avons pris la route du village de Santa Theresa que nous avons atteint en 1 jour et demi après une halte pour la nuit à Ollantaytambo. Tout le long de ces 8 heures de route, des sites archéologiques, des ruines incas etc..... Le paysage est splendide : des routes sinueuses au milieu de montagnes dont la couleur et la configuration nous font déjà penser à ce que nous avons vu en photos du Machu Pichu.

route cuzco-aguas calientes

 

Après avoir fait 6h de route sur de l'asphalte jusqu'à Santa maria, nous attaquons la piste de terre qui conduit à Santa Theresa puis à Hidroelectrica. Nous mettons 1h30 pour parcourir 37km. La piste, sinueuse, à flanc de montagne longe le fleuve tumultueux, en hauteur, sans rambarde. Les glissements de terrain sont fréquents ici en saison des pluies et nous devons éviter des éboulements qui ont simplement été poussés sur un côté. La plupart du temps, 2 véhicules ne peuvent pas se croiser. Nous passons plusieurs passages à gué plus ou moins profonds. Une fois nous avions le choix entre un pont supposé ne pas résister à notre poids et franchir une rivière large et assez profonde. 

aguas calientes route pour y aller

 

Il a fallu se jeter à l'eau et nous avons choisi de tenter de passer le gué. Les 2 camping-cars sont passés sans encombre mais pas sans frayeur!

aguas calientes route pour y aller''

 

Nous avons enfin atteint la centrale électrique Hidroelectrica où nous devions stationner nos véhicules pour partir au Machu Pichu. Nous avons donc laissé Valentin sur un petit parking en plein milieu de la centrale qui fonctionne jour et nuit. Après y avoir passé une nuit, nous avons pris le chemin d'Aguas calientes, petit village au pied du Machu, seulement accessible en train ou à pieds. Après une courte montée au milieu de la végétation luxuriante, nous avons rejoint les rails du train que nous avons dû suivre pendant 11km. 

hydroelectrica a aguas calientes

aguas calientes caminata

 

Le chemin n'a pas été de tout repos : s'il était plutôt plat, il fallait marcher sur des pierres, faire bien attention au train, passer parfois sur les rails pour franchir des ponts. Mais les paysages étaient à couper le souffle, nous marchions avec nos amis Christine, Jean Marc et Eliott et nous avons pu admirer une superbe flore et de jolis petits insectes. Les enfants ont, encore une fois, très bien marché!

03-02-13-de-hydroelectrica-a-aguas-calientes.jpg

aguas calientes papillons

 

En milieu d'après midi, nous avons enfin atteint, bien fatigués, Aguas Calientes, petit village niché au creux des montagnes brumeuses et verdoyantes. Nous y avons trouvé un petit hôtel correct pour passer la nuit et nous sommes baladés dans le village.

03-02-13--49--.jpg

 

Le lendemain matin, le 2 février, nous avons dû mettre le réveil à 4h45 pour pouvoir prendre un des premiers bus qui allait nous faire parcourir des 8 derniers kilomètres de pure montée nous séparant du mythique Machu Pichu. Nous sommes arrivés sur le site à 6h, au lever du jour avant les hordes de touristes. Nous avons été conquis dès que nous l'avons vu!! Il s'agit d'un des plus beaux endroits que nous ayons vus depuis le début de notre voyage. Nous avons vu les ruines complètement dégagées, puis se couvrir d'une brume qui monte et qui fait disparaître le site en quelques minutes, nous l'avons vu également, seulement entouré de petites écharpes formées par cette brume! Un spectacle fascinant. Les paysages qui entourent les ruines incas sont de toute beauté...difficiles à décrire .... tout ça a été très émouvant, nos efforts pour atteindre le site ont été amplement récompensés.

DSC06582.JPG

machu pichu

machu pichu embrumé

Nous avons été très heureux de partager ces moments extraodinaires avec Christine, Jean Marc et leur petit Eliott.

machu pichu montage'

machu pichu montage

 

Une fois la visite terminée, il a fallu faire le chemin retour. Cette fois, une bonne partie sous un crachin désagréable....nous sommes arrivés sur les rotules (11km la veille, levés ultra tôt, balade dans les ruines et 11 km retour....).

Nous avons ensuite repris la piste pour rejoindre l'asphalte. La piste était encore plus mauvaise que lors de notre passage aller et les passages à gué plus difficiles : il avait plu et les éboulements, bien que dégagés, avaient laissé beaucoup de terre et de cailloux sur l'étroite voie. Jean marc et Christine se sont fait peur en calant dans l'eau et nous avons crevé. Mais nous sommes finalement arrivés à Ollantaytambo où nous avons fait une soirée crêpes pour notre dernière soirée ensemble en voyage. 

Ces 10 derniers jours auront été marquants dans notre année de voyage car nous avons vu de superbes choses que nous avons pu partager avec nos amis. Tous ces repas, rigolades, ces jeux pour les enfants nous ont permis de faire le plein de relationnel et d'affection car les gens que nous aimons continuent de nous manquer!!!!!.....sans compter que sans les Bruns, nous n'aurions peut-être pas tenté la magnifique aventure d'aller au Machu Pichu par nos propres moyens!

 


Repost 0
Published by en-vie-dailleurs - dans Pérou
commenter cet article
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 19:00
perou arequipa  CARTE-arequipa perou

Juste après avoir passé la frontière, nous avons été arrêtés par la police péruvienne qui est parvenue à nous soutirer 2€ après de longs échanges plutôt vifs ! Nous avions Puno comme destination et sur la route nous y menant, 4 barrages de police en 100km, et chaque fois, nous nous sommes faits arrêtés en tant que porte feuille ambulant susceptible de donner de l’argent. Nous avons réussi à ne plus rien donner.

Nous sommes arrivés à Puno, sur la rive péruvienne du lac Titicaca le 16 janvier. Nous avons trouvé un garage fermé et gardé pour Valentin et avons rayonné dans la ville à partir de là grâce aux taxi -moto notamment.

 

moto taxi puno

 

Nous somme ensuite partis pour 2 jours sur les îles du lac. Nous avons pris un « promène couillons » (expression de la grand-mère de Fannie) dans lequel nous avons navigué plusieurs heures parmi les autres touristes.

 

titicaca-bateau.jpg

 

Notre première escale s’est faite sur l’île Amantani où nous avons été accueillis par Esther dans sa petite maison d’adobe. Nous y avons déposé nos affaires en prévision d’y passer la nuit. Puis, après qu’elle ait revêtu son habit traditionnel,  elle nous a conduits tout en haut de la montagne où se déroulait la fête à la Pachamama (terre mère). Celle-ci a lieu une fois par an, le 17 janvier, nous avons eu la formidable chance de pouvoir y assister : un festival de musique, de couleurs,  de danse et de sourires radieux de la part des péruviens ! Un souvenir inoubliable.

 

fête amantani

ISLA AMANTANI1

17 01 13 ISLA AMANTANI

 

La fête se déroulait au sommet de l’île entre les 2 collines : Pachamama et Pachatata. Nous avons gravi le chemin abrupt qui conduisait au temple de la Pachamama et permettait une vue magnifique sur l’île en contrebas.

 

ISLA AMANTANI2

 

Bien fatigués nous sommes retournés en fin de journée chez Esther où elle nous a préparé un petit repas ultra simple dans sa cuisine plus que rustique…. Nous sommes ensuite allés nous coucher dans nos lits aux sommiers de roseaux. La nuit, température proche de zéro et porte en tôle mais beaucoup de couvertures !

 

isla Amantani famille

 

Le lendemain nous avons fait un tour par temps pluvieux sur l’île Taquile, couverte de cultures en terrasses.

 

Isla Taquile

 

Enfin, avant de rentrer à Puno, le bateau a fait halte sur une des îles de l’ensemble appelé Uros : les fameuses îles flottantes de roseaux du lac Titicaca.

 

uros titicaca

Islas Uros

Cette courte visite a été plus que décevante pour nous : il est évident que les gens ne vivent pas sur ces îles contrairement à ce qu’ils voudraient faire croire. Une mise en scène mal orchestrée nous a tout de même permis d’en apprendre un peu plus sur la fabrication de ces jolies îles flottantes et de fouler le sol en roseaux de ces habitats qui ont tout de même abrité pendant des siècles un peuple qui fuyait les agressions des incas.

De retour à Puno, nous avons retrouvé Fannie et Flavien, un couple de français qui voyagent à vélo et que nous avions rencontrés quelques jours plus tôt. Nous avons passé avec eux et un couple de péruviens, une très agréable soirée dans une pizzeria. En rentrant en taxi au camping-car, Nico a oublié le sac à dos dans le taxi. Celui-ci contenait tous les papiers importants et même indispensables pour circuler. Heureusement, un hasard extraordinaire, nous a permis de retrouver le central de la compagnie de taxi qui a lui-même retrouvé le chauffeur qui avait assuré la course et qui nous a rapporté notre sac qui avait été retrouvé par un autre client……tout ce petit monde honnête, n’a rien pris dans le sac et a été grassement remercié.

 

L’étape suivante a été Arequipa, au sud du Perou. Ici nous sommes redescendus à 2200m d’altitude et les températures ont donc été plus clémentes, nous avons ressorti les shorts et débardeurs.

On vous en parle dans la prochaine mise à jour.

 


Repost 0
Published by en-vie-dailleurs - dans Pérou
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 02:44

Nous serons au Perou aux alentours de février 2013. Vous pourrez alors vous régalez de nos récits et photos de ce pays que nous mettrons ici, sur notre blog que nous tiendrons régulièrement à jour!

Alors à très vite!

 

 

Repost 0
Published by en-vie-dailleurs - dans Pérou
commenter cet article