Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 04:06

Pour notre première nuit, nous avons dû rester à Montevideo car nous sommes sortis tard de la douane et ne souhaitions pas chercher un emplacement à la nuit tombée pour dormir.


 IMGP6301.JPG

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

 

Le lendemain, nous avons cherché à nous procurer du gaz mais malgré nos rencontres serviables et sympatiques, impossible d’avoir du gaz en Uruguay car leurs bouteilles ne rentrent pas dans le logement prévu de notre véhicule. Pas de gaz = pas de chauffage, pas de frigo (ou presque), pas d’eau chaude et pas de gazinière… Il fait beau mais pas chaud : entre 8 et 15°, il faut rappeler que nous sommes en plein hiver ici. Comme il s’agit de ne pas décourager les enfants dès le départ, nous décidons de ne pas rester trop longtemps en Uruguay pour rejoindre l’Argentine dont on sait que les bouteilles conviennent.

 

Toutefois, nous allons voir Punta del Este à une 100aine de km à l’est de Montevideo, donc toujours en Uruguay, car nous savons, par nos rencontres, que des baleines y ont été vues il y a quelques jours. Une fois sur place, cette ville balnéaire ne nous enchante guère et ressemble aux villes côtières huppées de la France. Le mauvais temps qui s’est installé ne nous aide pas à apprécier le coin. En plus, les baleines sont reparties.


Nous allons au port où nous savons qu’il y a des lions de mers et effectivement nous pouvons les observer de très près puisqu’un pêcheur trie son poissons et jette ses restes à l’eau ce qui attire toute une colonie de ces animaux. Ils sont une 10aines, de tailles et de couleurs différentes et sont dans leur milieu naturel. Nous les voyons très bien ce qui nous ravit, autant les adultes que les enfants.

 

MONTAGE-LIONS-DE-MER.jpgcliquez sur la photo pour l'agrandir

 

En repartant nous sommes abordés par un couple de français. Ils viennent de Castres et avaient une maison secondaire à Coursan (à 5km de chez nous !!!) et sont venus s’installer à Punta del Este à la retraite. Nous avons pu profiter de leur hospitalité pour un repas partagé, un accès à internet qui nous a permis de mettre notre blog à jour pour les premières nouvelles à notre descente du cargo, des conseils etc…

 

MONTAGE CLAUDE

cliquez sur la photo pour l'agrandir

 

A Punta del Este, nous avons également vu "los dedos" qui ne sont pas du tout comme nous avions imaginé.

 

IMGP6477.JPGCliquez sur la photo pour l'agrandir

 

La vie en Uruguay est pratiquement aussi chère qu’en France. La campagne que nous traversons ressemble beaucoup à notre pays (plaines, troupeaux de vaches etc…) sauf que les routes sont de grandes lignes droites...

 

MONTAGE-CAMPAGNE.jpgCliquez sur la photo pour l'agrandir

 

...mais les villages eux, sont bien différents. Les maisons sont souvent faites de briques et de brock (tôles, planches, quelques briques etc…). Nous y avons trouvé des gens très sympatiques, serviables et curieux de notre aventure.


Après 4 jours en Uruguay nous avons passé la frontière Argentine sans difficulté. Nous avons rapidement pu nous procurer du gaz et sommes donc désormais équipés pour attaquer la descente vers le Sud du pays. Par contre, pour pouvoir être joignables, nous avons dû faire l’achat d’un nouveau téléphone, le nôtre ne pouvant fonctionner sur le réseau argentin (problèmes de tribande et quadribande….) alors qu’il a fonctionné en Uruguay où nous avons simplement eu à acheter une carte sim pour l’équivalent de 4€ .


 Nous avons souhaité visité la jolie ville de San Antonio de Areco, ville des gauchos mais le mauvais temps et des inondations ne nous ont pas permis de faire tout ce qu’on aurait voulu.

 

MONTAGE-SAN-ANTONIO-DE-ARECO.jpg

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

 

MONTAGE-PLUIE.jpgCliquez sur la photo pour l'agrandir

 

Ces inondations et ce mauvais temps concernent d’ailleurs toutes la région et nous poursuivent depuis le début malgré les centaines de km que nous parcourons tous les jours.

 

Après San Antonio de Areco, nous faisons halte à Chascomus en direction du sud. Cet endroit doit être agréable quand il fait beau mais nous n’avons pas l’occasion d’en profiter à cause de la pluie incessante et des inondations. Nous repartons dès le lendemain.


Nous passons la nuit suivante à Mar del plata, une grande ville, station balnéaire, à nouveau sous la pluie. Les seuls points positifs de cette halte : la réserve naturelle de lions de mer car nous avons pû approcher les bestioles de très près et le wifi de très bonne qualité sur le parking du restaurant sur lequel nous avons dormi.

 

MONTAGE-MAR-DEL-PLATA.jpg

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

 

N’ayant pas envie de visiter cette agglomération d’autant plus qu’il pleut toujours, nous mettons le cap vers Mar Chiquita, à 40km de là.

 

IMGP6654.JPG

 

La mini station balnéaire de Mar chiquita accueille une lagune classée réserve de la biosphère par l’unesco. En arrivant, nous ne sommes pas déçus et sortons faire un tour malgré la pluie, l’endroit est très agréable, en pleine nature.

 

  montage-mar-chiquita.jpgCliquez sur la photo pour l'agrandir

 

Nous y avons passé 2 jours et 2 nuits, au calme, avec du soleil (enfin!!) et de belles balades.

 

montage-enfants-mar-chiquita.jpgCliquez sur la photo pour l'agrandir


Nous avons vu et écouté de nombreux oiseaux que nous ne connaissions pas ou n'avons pas souvent l'occasion de croiser.

 

montage-chouette.jpgCliquez sur l'image pour l'agrandir

montage-flamans.jpg

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

montage-houpette.jpgCliquez sur l'image pour l'agrandir

montage-petit-oiseau.jpgCliquez sur l'image pour l'agrandir

montage-rapace.jpg

 

file-d-oiseaux.jpg

 

Nous avons également pu approcher à nouveau un lion de mer mais celui-ci, échoué sur la plage, était blessé et mal en point.

 

montage-lions-de-mer.jpg

 

Entre chaque étape, Nicolas assure la conduite et avale les km au milieu de la pampa (des plaines à perte de vue), Fannie passe un peu de temps à l’arrière avec les enfants (école ou activités) et un peu de temps à l’avant pour du co-pilotage dans les villes ou écrire le texte du blog et du journal de bord.

 

Pour ce que nous avons vu de l’Argentine à ce jour, des chiens errants mais pas désagréables, se baladent dans les rues des villages, les routes sont bonnes et droites à perte de vue, de belles voitures côtoient les gens en calèches qui fouillent dans les poubelles et des bidons villes entourent souvent les villes importantes.

Le coût de la vie est le même qu’en France.

Ces premiers  jours dans ce pays ont permis à Nicolas de répondre à une de ses questions existentielles : où sont passées le Renaults 12, fiat uno et autres Renaults 18…. : elles sont en Argentine et elles roulent ! Il y a même des voitures des années 60. 

 

A bientôt pour la suite!

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by en-vie-dailleurs - dans URUGUAY-ARGENTINE
commenter cet article

commentaires

Esquirol 01/10/2012 15:49

Bonjour,
On vient de regarder le blog, trop de chance, même s'il fait froid.Des paysages magnifiques, ça nous fait envie !!!
Vous nous prêterez Valentin ?
Des bises des élèves de 6°, qui vous ont rencontré l'an passé et qui pensent à vous.
Bonne continuation !!!!!!!

PERIE Véronique 21/09/2012 19:06

Je viens de voyager, de Montels, en regardant le blog,les photos sont super chouettes.
On se croirait là bas, il faut oser partir mais vous devez vous régaler.
Je vous embrasse tous les 4 bien fort.
Véro

elisabeth morel 06/09/2012 17:53

ola les fages suivons votre voyage photos magnifiques ici beau temps r a s a plus bisoussssssssssss

thierry 25/08/2012 17:00

Quel bonheur! il me tarde déjà la suite ...
Plein de bises aux aventuriers "envie d'ailleurs"
Thierry

bonnet 25/08/2012 09:45

salut,lou c'est claire bonnet:je suis heureuse pour toi et
ton petit frère.Je regarde souvent votre blog.
BISOUS a vous 4 .mes parents et moi on vous embrasse très fort.Continuez de nous faire rêver