Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 02:30
CARTE passage des andes passage des andes

 

Le 16 novembre dernier, nous sommes arrivés à Santiago. Habituellement, nous ne visitons pas les grandes villes pour tout un tas de raisons : les difficultés pour circuler et stationner en camping-car, les problèmes de sécurité, les enfants ne peuvent pas jouer aussi facilement à l’extérieur que quand on est en pleine nature …
Mais cette fois, nous étions attendus par Estelle et Christophe, un couple de français expatriés depuis plus de 3 ans. Ils nous ont accueillis dans leur belle et agréable maison. Sans eux, nous n’aurions sans doute pas visité la capitale chilienne.


Merci Estelle et Christophe
(Merci à Vincent et Chritelle de nous avoir mis en contact avec ce couple adorable)

 

IMGP4383''

 

Nous avons profité de leur petit nid douillet pendant plusieurs jours. Nous avions des lits, une salle de bain rien que pour nous, une machine à laver, une piscine, une cuisine, internet à toute heure du jour et de la nuit… Nico en a profité pour faire les dernières réparations du camping-car et Valentin a été nettoyé du sol au plafond…c’était pas du luxe !
Nous avons passé 2 jours à visiter Santiago grâce aux conseils et cartes de nos hôtes et au fait qu’ils aient facilité nos déplacements. Santiago est, bien sûr, une ville plus moderne que celles que nous avions l’habitude de voir au Chili. Ce qui frappe c’est qu’on a beau se balader sur des trottoirs entourés de bâtiments et gratte-ciels, quand on lève les yeux, c’est les hautes montagnes de la cordillère qui envahissent le champ de vision.
 

18 11 2012 santiago 2nd jour+zoo

 

Nous avons vu de très beaux endroits et avons visité le centre culturel où les enfants ont pu participer à des activités, notamment de la peinture virtuelle sur écran. Il faisait très chaud et ils ont aussi passé pas mal de temps à jouer dans les fontaines. 

 

santiago'

 

Suite à l’annulation d’une visite, nous avons visité le zoo de Santiago au plus grand bonheur des enfants (moins du notre car les animaux n’avaient pas l’air bien traités). 

 

18 11 2012 santiago zoo

 

Estelle nous a également emmenés en promenade dans la nature juste à côté de chez eux. Ceci nous a permis d’avoir d’autres panoramas sur la ville. Nous avons croisé une grosse araignée, de la même espèce que celle que nous avions vue dans le parc Nahuelbuta (une araignée pollo qui, parait-il, est très douce et aime se faire caresser….on n’a pas essayé !). Les enfants ont également pu monter sur l’immense cheval du garde. 

 

balade vers santiago

 

Ces quelques jours chez Estelle et Christophe nous ont permis de faire une pause confortable et même salvatrice. En effet nous vivons une aventure extraordinaire en famille, nous sommes en vacances tout le temps mais c’est aussi une aventure éprouvante.
La lecture de blogs d’autres voyageurs nous fait nous interroger sur l’écart qu’il peut y avoir entre l’aventure réelle qu’ils vivent et ce qu’ils racontent dans leur blog. Nous avons donc décidé de jouer d’autant plus la carte de la transparence avec nos lecteurs (ceux qui nous connaissent savent à quel point nous sommes sincères et entiers !). 
N’allez pas croire que nous nous plaignons, mais nous avons envie de vous en dire un peu plus sur le côté souvent « caché » d’un voyage comme le nôtre. 


-     Notre cerveau est sans arrêt en ébullition et ça fatigue mine de rien
-      Parler une langue étrangère
-    Chercher presque tous les soirs un endroit secure pour dormir (et si possible agréable). On dort souvent dans de beaux endroits dont certaines photos sont sur le blog mais on dort aussi souvent dans des stations-services ou de parkings de poids lourds.
-    Faire les courses dans des pays où il n’y a presque rien de ce qu’on a l’habitude d’acheter et de cuisiner, Sachant que tout n’est pas toujours frais….      
-    Faire les conversions pour la monnaie
-    Veiller à avoir toujours de l’eau potable
-    Veiller à pouvoir se doucher au moins 2 fois par semaine. Parfois dans des endroits sordides et pas toujours avec de l’eau chaude .
-    Essayer de trouver des connexions internet
-    Gérer les problèmes du camping-car
-    Gérer les enfants sans jamais avoir un moment pour le couple et/ou pour soi

-    Trouver des endroits pour faire laver le linge

 -    Veiller toujours à avoir suffisamment de gazoil car souvent, on parcourt plusieurs centaines de kilomètres sans croiser une pompe

-    veiller à cacher les objets de valeur à chaque fois qu'on sort du camping-car et de ne rien laisser à la vue.
-    Vider les toilettes 3 fois par semaine minimum dans un endroit éloigné d’habitations et de cours d’eau
-    Définir un itinéraire (ce qui implique des choix) et trouver sa route
-    L’école avec les enfants, une torture et un combat autant pour eux que pour nous : au quotidien et chaque mois envoyer les évaluations ce qui implique de les faire faire soi-même à l’enfant, de les photographier avec suffisamment de lumière, de les recadrer et de les envoyer en France dans les temps (ce qui suppose une bonne connexion internet sur plusieurs heures) à un relais qui va lui-même les imprimer pour les envoyer au CNED. On rappelle à tous les voyageurs que le CNED dans le cadre d’une inscription règlementée, n’est pas du tout adapté à un voyage comme le nôtre.
-    Vivre dans la promiscuité, le bordel et la crasse en permanence (parce que c’est pas possible de faire autrement)
-    Les coups de blues d’être si loin de tous ceux qu’on aime et de se sentir seuls en cas de galère

-   .........

Alors effectivement, il est plus agréable de communiquer sur les bons moments en famille, les magnifiques paysages et les rencontres exceptionnelles mais un voyage comme le nôtre, ce n’est pas que ça et nous avions envie de faire part de cette face moins sympa de la réalité car le blog se veut retracer l’intégralité de l’aventure.

 

Cela dit, vous savez quoi ? On est super heureux de ce qu’on vit !!!

 

Bref, continuons la suite de nos aventures : Le 21 novembre nous avons repris la route, cette fois en direction de la côté pacifique pour atteindre le jour-même Valparaiso. Après avoir rencontré beaucoup de difficultés pour nous garer dans les rues étroites et escarpées de la ville, nous avons finalement trouvé une place accessible à Valentin et qui nous semblait secure, dans les quartiers colorés.
Nous avons pris le funiculaire à plusieurs reprises. 

 

funiculaire valparaiso

 

A midi, nous avons mangé dans un boui boui dont nous avions rencontré la propriétaire de façon fortuite dans le funiculaire. L’utopia est à recommander à tous les voyageurs qui passent par-là : très bon, repas traditionnel, accueil sympathique et pas cher. 

 

IMGP4398'

 

 

Nous avons ensuite flâné sur les hauteurs de la ville, dans les collines couvertes de ruelles colorées surplombant l’océan en mangeant des glaces et avons visité le musée des beaux arts.


valparaiso

 

 De beaux (dans le sens qu'ils sont bien faits) graffiti couvrent les murs un peu partout, en voici un petit échantillon. 

 

tags valparaiso

 

Après cette visite fort agréable de Valparaiso, nous avons suivi la côte sans trouver de bivouac avant d’atteindre Concon où nous avons bivouaqué au bord de l’océan. Nous étions finalement contents de retrouver notre Valentin pour passer la nuit après notre pause à Santiago, tout comme Estelle et Christophe ont dû être contents de retrouver une maison tranquille après le passage de nos furies. 

 

concon

 

Le lendemain, nous avons rejoint l’Argentine en empruntant le « paso de los andes » et on a compris pourquoi il est nommé ainsi ! On s’est retrouvés en pleine cordillère et avons passé un col à 3185m d’altitude. Le paysage était superbe et ça montait, ça montait, ça montait…… 

 

IMGP4588'

 

En plein milieu d’un tunnel, nous sommes passés en Argentine sans pour autant avoir franchi la frontière située plusieurs dizaines de kilomètres plus loin.

De superbes paysages de cordillère vous attendent dans la suite de nos aventures, avec notamment, le volcan Aconcagua.


Partager cet article

Repost 0
Published by en-vie-dailleurs - dans Chili
commenter cet article

commentaires

Sarah 27/05/2013 15:14

Voilà un beau parcours! j'aime beaucoup votre récit et vos photos, merci de partager ce trip sud américain avec nous! :)

Mimi la marmotte 04/12/2012 11:16

C'est tellement formidable tout ça, merci pour ces beaux paysages, on ne s'en lasse pas, un rêve que nous ne pourrons jamais accomplir, merci de nous en faire profiter.
Avec un peu d'avance, bonne fête Nicolas, on pense bien à vous, bises, Patrick et Mimi

Eliette Barthe 02/12/2012 19:26

Merci pour ce nouveau splendide message .Pour avoir fait du camping sauvage aux quatre coins de l'Europe je comprends que votre long périple soit éprouvant mais aussi tellement enrichissant et
formidable .Vous emmagasinez des souvenirs pour...toujours!Quant aux multiples tracas, vous les oublierez et même en rirez!Thalassa a récemment programmé une émssion sur le Sud du Chili et j'ai
resenti comm une impression de"déjà vu"...Gros bisous à tous les 4,sans oublier votre vaillant Valentin .Eliette.

bonnet 02/12/2012 13:47

nous vous comprenons parfaitement pour voyager en routard, mais il y a des émotions que l'on ne peut vivre que de cette façon là . la Mourmouliere vous soutient de tout coeur, et vous embrasse très
fort, a bientot

karen 01/12/2012 22:19

je vois qu'en signature c'est mon nom de famille, en fait c'était Karen!!!! Des bisous des bisous